LE VIAGER SOCIAL ET SOLIDAIRE

LE VIAGER SOCIAL ET SOLIDAIRE

LA PROBLÉMATIQUE :

  1. 73 % des personnes âgées sont propriétaires de leur résidence principale mais comme les américains disent de leurs séniors : « house rich, cash poor »
  2. 95 % des 80/85 ans vivent chez eux  et 70 % des + de 90 ans également
  3. Dans les copropriétés, 35 % des copropriétaires qui ne peuvent payer les travaux exceptionnels (mise aux normes des ascenseurs, ravalement etc.) sont des propriétaires âgés
  4. En 2010, la dépendance a couté 34 milliards d’euro dont :

·         24 milliards financés pat l’État et

·         10 milliards par le privé et en particulier par les familles

  1. Ces 34 milliards sont répartis comme suit :

·         8,5 milliards pour la perte d’autonomie

·         10 milliards pour l’hébergement et

·         10,3 milliards à 14 milliards d’euro pour la santé selon le périmètre choisi

  1. Autre chiffres édifiants :

·         En 2010 la France comptait 860 000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et le nombre est en augmentation constante

 Enfin, la grande majorité des personnes âgées, à juste titre, souhaitent rester le plus longtemps possible chez eux

LA SOLUTION PROPOSÉE :

La vente en viager occupé par les personnes âgées, propriétaires de leur résidence principale

  1. Avantages pour le vendeur de vendre en viager occupé :

·         Percevoir une somme payée comptant (le bouquet) permettant d’aménager son domicile pour y ajouter du confort et l’adapter à la maladie et à la dépendance inhérentes à l’âge et ce, au final, pour y vivre confortablement le plus longtemps possible

·         Percevoir une rente viagère (mensualité peu imposée) perçue toute la vie des vendeurs et indexée sur le coût de la vie ; cette rente étant systématiquement majorée en cas de libération anticipée pour aller en maison de retraite. Cette rente viagère mensuelle est aussi un complément financier permettant le financement de l’aide et soins à domicile et le financement d’un confort inaccessible avec une simple retraite

·         En un mot, c’est pour le vendeur une véritable retraite complémentaire à sa retraite légale par répartition doublée d’une retraite par répartition intergénérationnelle

·         Deux garanties : Le paiement de la rente est garanti par un privilège de vendeur (hypothèque de 1er rang) et une clause résolutoire permettant de redevenir propriétaire en cas de non-paiement de la rente  

  1. Avantages pour l’acquéreur d’acheter un viager occupé :

·         Acquérir un bien immobilier à moindre prix (le prix d’un viager occupé correspond en général à 50 à 60 % du prix du même bien vendu libre et au comptant

·         C’est un placement immobilier qui permet à l’acquéreur de financer sa propre retraite en louant le bien acquis en viager après le décès du vendeur ou, mieux, de revendre le bien en viager occupé à ce moment-là,  pour compléter sa propre retraite

·         En un mot, c’est pour l’acquéreur une véritable retraite volontaire par capitalisation doublée d’une retraite par répartition intergénérationnelle d’initiative privée

·         Un risque : Le caractère aléatoire de la durée de paiement de la rente liée à la durée de vie des vendeurs sachant que cet aléa peut être parfaitement neutralisé par l’achat de plusieurs viagers en jouant sur les statistiques des grands nombres

CONCLUSION :

Le viager occupé est un acte profondément social et  une véritable solidarité volontaire et intergénérationnelle qui permet aux vendeurs de vivre le plus longtemps et le plus confortablement possible à leur domicile et aux acquéreurs d’effectuer un placement immobilier qui leur permettra, à l’âge de la retraite, d’avoir un complément de revenu par la location ou mieux, la revente du bien immobilier en viager ; c’est ce que j’appelle :

LE CERCLE VERTUEUX DU VIAGER

Nous pouvons aussi envisager :

LE CERCLE VERTUEUX DU VIAGER SOCIAL ET SOLIDAIRE

Avec la création d’un fonds spécialisé qui achèterait plusieurs viagers occupés pour neutraliser l’aléa lié à la durée de vie des vendeurs (il existe de tels fonds, uniquement marchands et à but capitalistique et une proposition de « contrat de viager HLM » dans le rapport BOULMIER)
Ces achats de viagers occupés par un fonds, permettront :

  1. D’aménager le domicile des vendeurs en fonction de la dépendance liée à l’âge et ce, grâce au bouquet perçu lors de la vente dans le but de vivre le plus longtemps et le plus confortement possible à leur domicile, les travaux d’aménagement et l’entretien à l’année de ces biens immobiliers pouvant être assurés par une association gérant des ouvriers en insertion donc en créant des emplois pérennes
  2. Aux vendeurs de bénéficier de soins et d’aides à domicile grâce à la rente viagère perçue toute leur vie, cet aide à domicile pouvant être assuré par une association d’insertion donc en créant des emplois pérennes
  3. Au fonds, d’acquérir des biens immobiliers qui pourront loger d’autres personnes âgées dépendantes ou non quand les vendeurs seront décédés ou placés dans une maison de retraite ou médicalisée ; ces acquisitions ayant été réalisées dans des conditions financières optimum

QUI SUS-JE ?

Je suis le dernier élève d’Henri XENARD qui était un grand humaniste et référence dans le milieu notarial (il a inventé l’indexation des rentes pour éviter la paupérisation des vendeurs-crédirentiers) et moi-même à 64 ans, après 34 ans de pratique du viager et « quelques » centaines de viagers créés et vendus, je souhaite pouvoir initier et concrétiser un tel projet.

Cordialement

Dominique CHARRIER

Tél : 06.62.55.93.20

www.viager-ethique.fr

Bibliographie sommaire :

–          Article « Outils de gestion du risque vieillesse » de Férial DROSSO

–          Article « moderniser le viager » de Férial DROSSO

–          Rapport du Conseil Économique et Social « Les viagers immobiliers en France » (étude présentée en 2008 par Corinne GRIFFOND

–          Ouvrage « La vente en viager » aux éditions « LE PARTICULIER »

–          Le rapport BOULMIER et ses 12 propositions

 

2014-10-07T11:22:39+00:00